Quel stylo choisir ?

A partir du début de CE1, voir un peu plus tard (attention à ne pas se précipiter), les écoliers commencent à écrire avec un stylo.

Le choix des stylos, crayons, feutres… est important pour adopter, dès le plus jeune âge, une bonne tenue de l’outil, cela permettra une écriture lisible, fluide et confortable.

Mais, il n’est pas simple de savoir quel matériel choisir pour son enfant…
Comment faire le bon choix ?

Voici une liste d’outils testés au cabinet par les principaux intéressés…les enfants !
Je suis une adepte des stylos triangulaires.
Effectivement, pour écrire, nous utilisons 3 doigts (le pouce, l’index et le majeur) qui favorisent une bonne tenue et une bonne mobilité. Les stylos triangulaires peuvent donc aider au bon placement des doigts.
Selon l’enfant, son écriture et sa préférence, je préconise soit un stylo à encre  liquide (les rollers) ou à encre sèche (les stylos à bille). Les rollers glissent souvent mieux que les stylos à bille et ont plus de succès auprès des enfants. En effet, le stylo à bille est souvent plus adapté pour les enfants déjà à l’aise avec l’écriture (voir explications plus détaillées ci-dessous). Ensuite, il faut lui trouver un modèle dont la forme lui conviendra.

 

LES ROLLERS

Attention tout de même, aux rollers qui ont chacun un mode de cartouche souvent spécifique selon la marque. 

  • Le «Pelikan Griffix» avec le « smiley », indicateur pratique de la bonne position du crayon. Les empreintes sont assez marquées. Stylo assez large. (existe en version pour droitier et gaucher).

  • Le «Twist Pelican». Les 3 faces sont assez marquées. Stylo assez large.

  • Stylo ergonomique «Stabilo fun». (le même modèle pour droitier et gaucher).

  • Stylo ergonomique Schneider Ray Stylo Roller. Le stylo se recharge avec des cartouches d’encre de stylo plume. (le même modèle pour droitier et gaucher).

  • Stylo ergonomique Stylo Maped CALLIGRAPH’PEPS
    Le stylo se recharge avec des cartouches d’encre de stylo plume. (le même modèle pour droitier et gaucher).

  • Stylo ergonomique Online. Le stylo se recharge avec des cartouches d’encre de stylo plume. (le même modèle pour droitier et gaucher).

Pour les plus grands :

 

  • Pilot Vball grip (pointe assez large)

  • Pilot V5 (pointe fine) ou V7 (pointe moyenne). Ils proposent plusieurs couleurs d’encre, une alternative intéressante au stylo à quatre couleurs.

Le cas des rollers qui s’effacent par frottement :

  • Les Pilot Frixion ball :
    Bien qu’ils fassent fureur depuis plusieurs années, je ne recommande pas forcément ce stylo pour plusieurs raisons.
    Au niveau de la tenue du crayon, ils présentent l’avantage d’avoir une zone antidérapante. Cependant, la position de la pointe exige une certaine verticalité et la cartouche se vide relativement rapidement ce qui engendre des coulées d’encre non homogènes. L’enfant a donc tendance à repasser sur ses écrits, cela devenant vite sale et engendrant une perte de temps. En rééducation, ils sont utilisés notamment lorsque l’enfant manque de confiance en lui, permettant ainsi d’être rassuré sur le fait de pouvoir effacer. Attention toutefois que cette période ne dure pas trop longtemps! Si votre enfant manque de confiance, il existe sans doute un problème sous-jacent. Ce souci doit être travaillé avec un professionnel pour aider votre enfant à retrouver confiance en lui.Enfin, dernière précision, en réalité l’encre ne s’efface pas, on la rend invisible sous l’effet de la chaleur causée par le frottement. Si malencontreusement le cahier est soumis à une forte chaleur, les écrits du cahier disparaîtront…

Pilot Pen Frixion Lot de 4 stylos roller effaçables Couleurs assorties

 

  • Le Pilot Fineler :
    Je le recommande plus que le traditionnel frixion ball. Il ne se recharge pas, mais sa coulée d’encre est plus homogène et il dure beaucoup plus longtemps. Sa mine est plus large que le friction Ball et le Bic Gel-ocity. Il existe également en plusieurs couleurs.
  • Le Bic Gel-ocity :
    Sa mine est plus fine que le Friction Fineliner. Il a également un certain succès au cabinet.

LES STYLOS A BILLE

Les stylos à bille sont les plus utilisés et pourtant les moins adaptés pour l’apprentissage de l’écriture et pour les personnes ayant des difficultés d’écriture.
De manière générale, les stylos à bille ne sont pas les préférés des enfants que je reçois en cabinet. En effet, pour écrire, un stylo à bille doit être tenu plus ou moins verticalement. En le tenant correctement allongé, la bille aura tendance à raccrocher ! Cela n’est pas agréable et gêne pour la coulée d’encre. Il est donc plus difficile d’obtenir une bonne tenue de crayon et une pression satisfaisante avec un stylo à bille qu’avec un stylo à plume ou un roller.

Cela dit, tous les stylos à bille ne se valent pas.

Parmi les stylos à bille triangulaires qui ont le plus de succès au cabinet, on trouve:

  • Les Papermate Inkjoy

  • Le Schneider Slider Edge XB. Le trait est plus lisse.

  • Le Laknock de chez Uni avec un trait plus large.

CERTAINS SONT A PROSCRIRE

  • Le stylo «bic» traditionnel, outre ses faces hexagonales peu confortables pour les doigts, il faut le tenir plus ou moins à la verticale pour que la bille soit en contact avec la feuille et que l’encre puisse couler uniformément sur le papier sans raccrocher.
  • Le stylo bille «4 couleurs » : rond et souvent trop gros, les petits doigts ont tendance à glisser et à se retrouver trop près de la mine.
Si votre enfant à des difficultés d’écriture, soyez vigilent à l’épaisseur du trait du crayon

Chez les enfants ayant tendance à appuyer trop : les stylos à pointe large incitent l’enfant à grossir son écriture. Il devient alors difficile de tenir dans le lignage des cahiers.

Chez les enfants qui écrivent trop petit : ils obstruent les blancs à l’intérieur des lettres ce qui nuit à la clarté des mots.

Il faut, que l’enfant puisse trouver du « confort » en optant pour tel ou tel stylo et ne pas être attiré seulement par le « design ». En effet, tout comme pour notre choix de chaussures, nous sommes souvent plus à l’aise avec certaines qu’avec d’autres…  L’idéal étant de pouvoir les tester !

Si la tenue n’est pas stabilisée, pose problème...

Douleur, lenteur, tenue atypique, pression importante ou au contraire manque de tonus, manque de mobilité digitale, écriture énergivore…
Ce n’est alors pas une question de stylo, mais le geste de l’écriture qui doit être amélioré par un travail spécifique!

N’hésitez pas à me contacter pour toutes informations complémentaires.

Il n’est jamais trop tard pour modifier une tenue de crayon ou aider une personne en souffrance avec son écriture.