écriture scripte VS cursive

Dans notre société, où l’on privilégie l’outil informatique, où presque tous les textes imprimés sont écrits en lettres scriptes (ou lettres capitales) et sachant que dans certains pays, comme l’Angleterre ou les États-Unis, ils n’enseignent plus que l’écriture scripte, on peut se demander pourquoi en France, on continue d’enseigner l’écriture cursive, aussi appelée «écriture manuscrite» ou «lettres attachées».

 

Quels sont les (nombreux) avantages de l’écriture cursive

  • En écriture en attaché, on met plus en avant le mot plutôt que la lettre, ce qui permet de mieux comprendre le mot dans sa globalité, ce qui peut faciliter l’apprentissage de la lecture.
    De même, il a été noté une meilleure connaissance de l’orthographe et des règles de grammaire, pour les élèves ayant une écriture cursive. Les textes sont également de meilleure qualité.
  • La forme des lettres en attachées permet de mieux distinguer certaines lettres qui sont similaires en scriptes et qui peuvent induire en erreur lors de leur tracé, on les appelle les lettres miroirs comme «b» et «d», «p» et «q».
    L’écriture en attaché permet de mieux marquer les espaces entre les mots. En effet, souvent en écriture scripte l’espace entre les lettres et les mots est quasi-similaire, rendant la lecture difficile.
  • En écriture cursive, il y a ce que l’on appelle « les groupements rationnels ». C’est le fait d’enchaîner le maximum de lettres et de lever son crayon uniquement pour tracer les lettres rondes dans un mot. Ce qui rend l’écriture bien plus fluide et beaucoup plus rapide. En effet, le mouvement comporte beaucoup moins de levé du crayon car la majorité des lettres sont liées. C’est donc un avantage, non négligeable, qui seront essentiels pour les années collège et lycée!
  • L’écriture cursive demande un geste graphique plutôt arrondi, plus fluide, ce qui peut être plus complexe pour un jeune enfant dont les prérequis comme la tonicité, la motricité fine… ne seraient pas encore assez développés.
  • En revanche, apprendre à écrire correctement en cursif comme en script nécessite des compétences motrices équivalentes.

Et l’écriture scripte…

C’est une écriture que nous retrouvons partout : journaux, emballages publicitaires, livres, ordinateur…
Comme déjà évoqué précédemment, l’écriture scripte présente plusieurs inconvénients :

  • Les lettres ne sont pas toutes formées sur le même « principe » comme la cursive où on retrouve des similitudes dans le sens et le mouvement pour le tracé des lettres: les boucles (e, b, l, h, k, f…), les rondes (a, c, d, g, o, q) , les étrécies ( i, u, t, …), les ponts (m, n).
  • L’enfant se focalise sur chaque lettre plutôt que sur le mot dans sa globalité, il aura donc de moins bonnes connaissances de l’orthographe et de la syntaxe.
  • L’espacement entre les lettres et les mots est souvent le même ce qui peut rendre la lecture d’une phrase plus difficile et les lettres miroirs sont plus fréquentes.
  • De plus, écrire un texte en lettres scriptes est plus long et plus énergivore à réaliser plutôt que d’écrire un texte en lettres attachées en raison de tous les levés de crayon.

L’idéal ?

Apprendre en primaire l’écriture en attaché!
L’enfant en grandissant (dans ses années collège), avec l’augmentation de la quantité d’écrits et la vitesse qui augmente,  va personnaliser son écriture en incluant lettres en attachées et lettres scriptes. Un très bon compromis !

Si la tenue n’est pas stabilisée, pose problème...

Douleur, lenteur, tenue atypique, pression importante ou au contraire manque de tonus, manque de mobilité digitale, écriture énergivore…
Ce n’est alors pas une question de stylo, mais le geste de l’écriture qui doit être amélioré par un travail spécifique!

N’hésitez pas à me contacter pour toutes informations complémentaires.

Il n’est jamais trop tard pour modifier une tenue de crayon ou aider une personne en souffrance avec son écriture.