QUESTIONS FRÉQUENTES

A qui s’adresse la rééducation de l’écriture ?
Il n’y a pas d’âge pour faire appel à une graphothérapeute.
Je reçois les enfants à partir de la moyenne section de maternelle jusqu’aux jeunes en études supérieures.
La rééducation de l’écriture s’adresse à toute personne rencontrant des difficultés avec son écriture (mauvaise tenue de crayon, douleur,  manque de lisibilité, lenteur…). Elle permet d’améliorer considérablement la qualité et la vitesse de l’écriture.
Les adultes peuvent également consulter un graphothérapeute dans le cadre professionnel ou personnel.

Le bilan en graphothérapie est-il nécessaire?
Pour les enfants de MS, GS et CP ainsi que pour les personnes n’ayant que seule difficulté la tenue de crayon, je réalise un bilan sur une séance de 45 minutes (le tarif appliqué est donc le même que celui d’une séance).
Pour les enfants ayant d’autres difficultés, il est essentiel de réaliser un bilan plus complet afin de connaitre les possibilités et les difficultés de l’enfant, de comprendre d’où viennent ses difficultés et le pourquoi il n’arrive pas à rentrer dans l’écriture. Il permet donc de réaliser une rééducation personnalisée, adaptée à chaque enfant et à leurs difficultés.

Dans quelles situations consulter un rééducateur en écriture ?

  • Écriture illisible

  • Écriture trop lente ou trop rapide

  • Dimension trop grande ou trop petite
  • Manque de soin

  • Rejet de l’écriture

  • Erreurs fréquentes de recopie (orthographe, oubli de mots…)

  • Enfant ayant sauté la GS de maternelle ou le CP et pour qui l’écriture devient laborieuse.
    (année fondamentale quant à l’apprentissage du geste graphique et de l’écriture)

  • Tenue du stylo inadaptée

  • Douleurs en écrivant

  • Remarques sur l’écriture

  • Hésitation quant à la main préférée (droite ou gauche)

  • Ecriture non conforme à l’image que l’on veut renvoyer, affectant l’estime de soi

  • Enfant en situation de double tâche, l’écriture n’est pas automatisée

​​Combien de temps une rééducation dure-telle ?

Une rééducation dure en moyenne 5 à 10 séances.
Certaines rééducations (celles des adultes, des étudiants et celles pour mauvaise tenue de crayon) peuvent être beaucoup plus rapides et ne nécessiter que 2 à 4 séances.

Quelles sont mes formations :

– DUT information et communication Université de Tourcoing

– Formation de Graphothérapie du CNPG de Paris

– Formation Niveau 1 et 2 en graphologie du CNPG de Paris

– Graphothérapie et réflexes archaïques, le geste graphique par Mme Sophie Hédouin-Robin

– Du graphisme à l’écriture : apprendre à écrire autrement formée par Mme Nicole Fraselle, à Bruxelles

– Nutrition et comportement par Mme Stéphanie Aubry

– Compréhension du Système Visuel et Capacités visuelles liées à l’écriture et à l’apprentissage scolaire par Mr Maxime Huard, orptométriste

Les séances sont-elles remboursées ?

Les séances de rééducation de l’écriture ne relevant pas d’un acte de santé, la sécurité sociale n’octroie pas de remboursement.
(Une demande de prestation de soins extra-légale peut être sollicitée auprès de la CPAM – aide soumise à condition de ressource).
Cependant, certaines mutuelles et comités d’entreprise acceptent d’en étudier la prise en charge partiellement ou totalement.
Voici une liste non exhaustive de mutuelles participant au remboursement des séances : MGEN, MGC, Asetys, Helium, Malakoff, Novalis, Swiss Life, Maaf, CE Engie….
Merci de vous rapprocher de votre mutuelle directement.

Dans le cadre d’un dossier déposé à la MDPH, une enveloppe peut vous être allouée pour les différentes aides demandées.
Si votre enfant/ado (ou vous même) est concerné, je peux vous faire un devis pour les séances de rééducation de l’écriture, après avoir réalisé un bilan.

Vous pensez qu’il est trop tard pour aider votre enfant?
Bien sûr que non !

Il n’est jamais trop tard pour rééduquer une écriture pas très jolie, une mauvaise tenue de stylo ou une écriture lente !

Mais effectivement, plus un enfant est jeune, plus les mauvaises habitudes se perdent facilement et rapidement.
Les rééducations avec les adolescents sont très bénéfiques également car ils sont demandeurs et savent l’enjeu de cette rééducation.
Dans les deux cas il faut que l’enfant soit maître de sa rééducation. Pour cela, n’hésitez pas à lui montrer des exemples d’autres enfants ( https://www.dysgraphie-oise.fr/avant-apres/ ) afin qu’il puisse se rendre compte qu’il pourra lui aussi y arriver !

N’oubliez surtout pas que votre enfant ne fait pas exprès d’écrire mal. L’écriture est le reflet de la personnalité, et même s’il ne l’avouera pas, il souffre de cette difficulté. Surtout que, plus votre enfant va avancer dans son parcours scolaire, plus la quantité d’écrit sera importante avec une vitesse qui sera plus conséquente, ce qui sera encore plus pénible pour lui.

En attendant de pouvoir réaliser une rééducation avec votre enfant, si cela est votre souhait, essayez d’alléger au maximum ses écrits (sans les enlever complètement). Essayez de lui trouver un stylo qui lui convient le mieux (attention aux stylos publicitaires).

Mon enfant a un trouble DYS (dysgraphique, dysorthographique, dyslexique…) Qu’est ce que cela signifie ?

Le préfixe «dys» signifie qu’il y a une difficulté, un dysfonctionnement.

La dyslexie est un trouble de la lecture et de l’assimilation des sons.
La dysorthographie est un trouble de l’orthographe des mots.
La dysphasie est un trouble du langage.
La dyspraxie est un trouble du geste.
Tous ces « dys » sont du ressort de spécialiste, tel que orthophoniste, psychomotricien, ergothérapeute.

La dysgraphie est un trouble du graphisme et de l’écriture.
Ce problème est du ressort, notamment, du graphothérapeute.

vous souhaitez plus de renseignements?

Défiler vers le haut